LES AIDES FINANCIÈRES EN MATIÈRE IMMOBILIÈRE

Aides en cas de travaux de rénovation énergétique, déductions fiscales liées au logement, prêt à taux zéro etc. 
Vous trouverez ci-dessous quelques informations et liens utiles pour savoir dans quelles conditions ces aides sont accordées et si vous pouvez en bénéficier !

L'énergie durable
 

LES AIDES EN CAS DE TRAVAUX DE RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE 


1. Ma Prim’renov


Il s’agit d’une aide à la rénovation énergétique calculée en fonction des revenus et du gain énergétique des travaux. Depuis le 11 janvier 2021, elle bénéficie à tous les propriétaires occupants et aux syndicats de copropriétaires. A compter du 1er juillet 2021, elle sera ouverte aux propriétaires bailleurs. La prime permet de financier les travaux d’isolation, de chauffage et de ventilation.

Pour vérifier vos conditions d’éligibilité : 

https://www.faire.gouv.fr/aides-de-financement/simulaides

Pour davantage d’informations : 

https://www.maprimerenov.gouv.fr/prweb/PRAuth/BPNVwCpLW8TKW49zoQZpAw%5B%5B*/!STANDARD

2. L’écoprêt à taux zéro

Il permet de financer des travaux de rénovation énergétique des logements. Le montant maximal de l’éco-prêt est compris entre 7 000 et 30 000 euros. Les conditions d’obtention du prêt varie selon les travaux.

Pour davantage d’informations : 

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F19905

3. Les aides des fournisseurs d’énergie 

La plupart des fournisseurs d’énergie propose des aides pour financer vos travaux. Sur leur site respectif, vous trouverez des informations précises (type d’aides, conditions d’obtention etc).

4. L’aide à la rénovation énergétique d’Action Logement 

Action Logement propose une aide à la rénovation énergétique pouvant aller jusqu’à 15 000 € pour les propriétaires bailleurs et 20 000 € pour les propriétaires occupants afin de financer des travaux d’amélioration thermique. 

Pour davantage d’informations : 

https://www.actionlogement.fr/aide-renovation-energetique

5. Les aides des collectivités locales 

Les collectivités locales proposent des aides financières pour les travaux de rénovation de l’habitat, à condition que ces derniers améliorent la performance énergétique (réduction d’énergie, adaptation du logement à une personnne handicapée etc). Ces aides se font sous la forme de prêts, de déductions fiscales ou de subventions et varient selon les collectivités locales concernées. 

Pour davantage d’informations : 

https://www.renovation-habitat.info/03/aides-financements/aides-locales-renovation-energetique-subventions-isolation-chauffage/

LES DÉDUCTIONS LIÉES AU LOGEMENT


1. Les crédits d’impôt liés à l’habitation principale 

Il en existe plusieurs dont le crédit d’impôt en faveur de la transition énergétique, le crédit d'impôt en faveur de l'aide aux personnes pour l’installation ou le remplacement d’équipements spécialement conçus pour les personnes âgées ou handicapées dans un logement neuf ou ancien ainsi que pour les travaux de  prévention des risques technologiques et le diagnostic préalable à ces travaux​.

2. Les crédits d’impôts liés à un investissement locatif 

En fonction de la date de réalisation de l’investissement, le dispositif permettant une réduction d’impôts diffère. Il peut s’agir du dispositif PINEL, DUFLOT, SCELLIER ou encore CENSI-BOUVARD. Chacun a ses propres conditions d’application et ses propres taux de réduction.

Pour davantage d’informations : 

https://www.impots.gouv.fr/portail/particulier/deductions-liees-au-logement

3. Le contrat « Louer mieux » de l’Agence Nationale de l’Habitat 

En échange d’une déduction fiscale sur vos revenus fonciers bruts, vous vous engagez à louer votre logement à des personnes aux ressources modestes et à un loyer abordable.

Pour davantage d’informations : 

https://www.anah.fr/proprietaires/proprietaires-bailleurs/louer-mieux-une-fiscalite-avantageuse/

LE PRÊT À TAUX ZÉRO


Le prêt à taux zéro (PTZ) vous permet de financer une partie de l'achat ou de la construction de votre future résidence principale. Pour y avoir droit, il ne faut pas dépasser un montant de revenus maximum. La plupart du temps, il ne faut pas non plus avoir été propriétaire de son domicile durant les 2 années précédant le prêt. Le montant du PTZ accordé dépend de la zone où se situe votre futur logement. Il est possible de le compléter avec un ou plusieurs autres prêts.

Pour davantage d’informations : 

https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F10871